Vidéosurveillance de nos locaux dans le cadre de votre séjour En cas de recours à la vidéosurveillance dans l’hôtel où vous séjournez (entreprises en nom propre de Steigenberger Hotels AG et leurs filiales), le traitement des données à caractère personnel y afférent est soumis aux règles suivantes :

  1. Données à caractère personnel que nous traitons • photos et enregistrements vidéo.
  2. Finalités et bases juridiques du traitement de vos données à caractère personnel Si des caméras de vidéosurveillance sont installées dans l’hôtel où vous séjournez, leur utilisation vise à exercer notre droit de propriété, prévenir les actes délictueux (p.ex. dégradations et vols) et garantir les poursuites judiciaires. Dans ce cas, l’art. 6, par. 1, point f) du RGPD constitue la base juridique du traitement de vos données à caractère personnel. Nos intérêts légitimes prédominants découlent de notre obligation de garantir aux clients un séjour sécurisé dans l’enceinte de notre hôtel, ainsi que de notre intérêt à faire valoir nos droits matériels et immatériels, à défendre nos droits et à nous défendre contre les prétentions injustifiées.
  3. Catégories de destinataires des données à caractère personnel Parmi les destinataires potentiels de vos données figurent notamment les services répressifs ainsi que les personnes ou les entreprises auxquelles nous confions la défense de nos droits (p. ex. des avocats) ou les prestataires en charge des activités de vidéosurveillance.
  4. Transferts de données vers des pays tiers Il n’est pas dans notre intention de transférer vos données vers un pays tiers ou à une organisation internationale.
  5. Durée de conservation des données à caractère personnel Si des images de vidéosurveillance sont enregistrées, l’enregistrement est effacé après 72 heures maximum. Une fois cette durée de conservation écoulée, seules les données nécessaires à l’élucidation d’incidents concrets ou à la défense de droits en lien avec un événement concret (p. ex. un délit) seront conservées. Ces données seront également supprimées dès que la finalité de leur conservation prolongée n’aura plus lieu d’être.